Franz a disparu

Mise en ligne le 9 septembre 2018

Niveau : Master MEEF Musique

Discipline : Musique

A l'occasion de la rentrée de ses étudiants en master MEEF, Sandrine Metterie, formatrice en musique à l'ESPE de l'académie de Rouen, a souhaité tirer parti de ce moment fort de l'année pour proposer à ces derniers un jeu d'évasion pédagogique intitulé "Franz a disparu". C'est donc en 1h15 que le petit groupe de douze participants va devoir résoudre une série d'énigmes multilinéaires dans le but de retrouver le buste de Franz Liszt, la mascotte du groupe qui, jadis, trônait fièrement dans la salle.

Répartis en trois équipes de quatre, les participants vont devoir tout d'abord trouver un mot de passe qui leur permettra de pénétrer dans la salle. Afin de franchir cette première étape, trois énigmes les attendent : un puzzle à reconstituer, une grille de mots croisés et une autre de mots à cocher dont les mots de passe seront le précieux sésame qui leur dévoilera leur mission.

Une fois entrés dans la salle, les participants découvrent trois enveloppes de couleurs différentes sur lesquelles est inscrit un message inversé les invitant à collecter différents mots dans la pièce. Dans ces enveloppes se trouvent d'autres documents nécessaires à la poursuite du jeu : une carte postale de Budapest au dos de laquelle est inscrit un message en anglais, un QR-code, une partition musicale et une partie d'un message codé (chaque enveloppe en contient un morceau). Les étudiants vont donc non seulement devoir collaborer au sein de leur groupe, mais également avec les deux autres afin de progresser jusqu'à l'objectif final. Mais ceci, l'auront-ils compris ?

La collecte des mots débute donc par l'observation de la salle et sa fouille minutieuse car de nombreux indices y ont été cachés. Il y a tout d'abord ces partitions (dont la symphonie fantastique, Mazeppa), ce livre dont les pages ont été découpées afin d'y dissimuler une clef USB et sur la tranche duquel est inscrit un mot de passe pour ouvrir un ordinateur, un miroir, trois tablettes, un bol tibétain contenant trois parchemins roulés et une lampe UV et ces six QR-codes sur l'armoire. Il y a aussi ces trois QR-codes créés avec Mirage Make, ce mini-coffre à quatre chiffres, ce métronome ancien renfermant une clef USB, des partitions vierges, les lettres "P-E-D-A-G-O-G-I-E" collées sur des chaises et au dos d'une guitare, un emoji et une photo d'étudiants jouant de la guitare.

Les étudiants vont donc devoir observer cette salle afin de comprendre l'enchaînement des énigmes et les résoudre. Ainsi, ils vont devoir tour à tour scanner un QR-code afin de répondre à une question, décoder une phrase à reconstituer, éclairer avec une lampe UV un message écrit à l'encre invisible, scanner six QR-codes faisant apparaître le portrait d'un compositeur et son oeuvre ou d'autres QR-codes avec des fichiers audios dont il faudra relever les notes à l'oreille et les reporter sur une partition vierge afin de les déchiffrer grâce à une gamme chromatique.

 

Avoir accès aux fichiers audios de la clef USB sera une autre étape à franchir : les étudiants devront en effet comprendre qu'il faudra transformer cette piste audio inversée grâce à Audacity. Le fichier "lisez-moi" sera également une autre énigme à résoudre. Mais avant tout, les participants auront-ils compris que pour avoir accès à ces fichiers, il leur faudra taper le code de connexion de l'ordinateur situé sur la tranche du livre renfermant la clef USB ?

Deux autres énigmes sous forme de liens internet contenus dans la clef USB du métronome renvoyant à des Learning Apps et à une énigme avec mystery piano seront à résoudre afin que tous les mots soient trouvés et que les participants puissent répondre à un quiz réalisé sous Kahoot. L'ultime étape consistera à reconstituer une grille de mots croisés par transparence : pour obtenir le code du mini-coffre et la clef contenue à l'intérieur, les groupes devront mettre en commun leurs documents et leurs mots. La clef ouvrira l'armoire et le buste de Franz Liszt sera retrouvé.

De façon incontestable, ce jeu d'évasion pédagogique est une véritable merveille tant pour la richesse que pour la variété de ses énigmes. Complètement transférable à la formation des étudiants de MEEF1 et de MEEF2, il permet non seulement de rebrasser des notions vues durant la première année des étudiants, mais aussi de découvrir les grands thèmes de leur stage. Savoirs et savoir-faire sont au coeur de cet escape game et l'ayant personnellement testé, en qualité de non spécialiste, j'ai beaucoup appris.

Sandrine m'a aussi confié que durant sa préparation, elle avait eu le souci de créer un jeu développant non seulement la coopération entre ses étudiants, mais aussi un esprit d'équipe. Assurément, cet objectif a été atteint avec brio. Suivi d'une séance de débriefing, "Franz a disparu" sera le gage d'un bon départ pour ces deux formations et donnera le ton des deux formations dispensées par Sandrine. Conjuguant pôle ludopédagogique, manipualtion des outils numériques et respect des codes d'un escape game, pour une première conception, ce jeu est digne des plus grands. On prend un réel plaisir à progresser et à résoudre les énigmes. Félicitations à Sandrine pour cette maginifique création !

Accès aux ressources

Auteure : Sandrine Metterie

Photos : Sandrine Metterie

Article écrit par Christelle Quesne