Réunion de rentrée 6e

Mis en ligne le 3 avril 2019

Niveau : destiné aux parents d'élèves
Discipline : vie scolaire

On retrouve Caroline Meyer dans ce jeu d'évasion destiné aux parents d'élèves de sixième qui ludifie un tant soit peu la traditionnelle réunion de rentrée pour les sixièmes. La mission est simple : aider les enfants à remettre de l'ordre dans leurs affaires suite à la blague d'un camarade farceur.

Au travers de mini-jeux réalisés avec l'exerciseur Learning Apps, les parents cheminent dans un univers scolaire animé avec la plate-forme Genially. Cinq étapes se succèdent : la découverte des enseignants (classer par paires), les différents sigles utilisés dans le milieu de l'éducation nationale (QCM), un jeu du millionnaire sur la vie au collège, un trivial poursuit de découverte et enfin une chronologie des événements à venir.

A l'issue de cette première série de jeux, les parents arrivent à l'exercice final qui consiste à sélectionner des objets qui peuvent, doivent ou ne doivent absolument pas se trouver dans le cartable de leur enfant.

La réussite de ce tri donne une phrase mystère à donner à Caroline. Cela lui permet d'entamer le dialogue de façon plus naturelle et peut être aussi plus individuelle avec des parents qui parfois ont gardé un souvenir négatif des bancs de l'école.

Avant d'être un jeu d'évasion, ce travail de Caroline Meyer est d'abord une merveilleuse idée qui sort nettement des sentiers battus en ce qui concerne son contexte. Le jeu en lui même permet de briser la glace et de dédramatiser l'entrée en sixième pour les parents (et les enfants).

Caroline a fait le choix de ne pas créer d'énigmes bloquantes, ce qui de ce fait évite de mettre les parents en situation d'échec, ce qui serait préjudiciable peut-être à la prise de contact. Les parents avancent dans le jeu selon leurs envies. Mission, énigmes, libération... les codes principaux de l'escape game sont présents. Merci à Caroline pour cette idée inédite !

Accès au Genially

Auteure : Caroline Meyer

Article rédigé par Anne-Claude Meunier